Grand Paradis

Le Gran Paradis est le seul 4000 entièrement italien, situé au coeur du parc national de la Vallée d’Aoste et du Piémont. Il est classé comme une sortie Alpine facile, donc c’est l’une des premières versions pour les débutants, mais il est toujours agréable de revenir en arrière. De Valsavarenche peut être atteint dans la journée ou la nuit dans les cabanes Chabod ou Vittorio Emanuele.

Pour les alpinistes plus expérimentés il y a d’autres voies d’accès plus exigeantes: de la Valnontey il y a des itinéraires qui montent le glacier de tribulation et du refuge du Chabod peut être atteint soit par l’ensemble ou en partie la crête du Nord ou en grimpant le mur raide nord.

En 2007, j’avais fait un cours d’alpinisme avec le CAI d’Aoste qui a fourni pour le Grand Paradis comme sortie finale, mais a ensuite été remplacé par le Pollux et enfin le Black Rock et puis j’ai eu un rêve dans le tiroir. Quand en 2011 je l’ai trouvé dans le programme des sorties alpines de la CAI de verres, j’ai profité de l’occasion à la volée. Le tour m’a malheureusement laissé un peu amer dans la bouche parce que pendant la descente il avait d’abord neigé et puis pleuvait à verser jusqu’à la voiture. L’année dernière 2017 m’a apporté un ami et bien sûr j’ai immédiatement accepté. Au Gran Paradiso sont suivis d’autres 4000 et puis en août, nous avons fait le blanc et aussi sur le blanc, nous avons trouvé le brouillard et le vent. Souhaitant revenir cette année, nous recommencions à nous entraîner.

C’est le 10 juin, la journée est magnifique. Garé la voiture à pont di Valsavarenche, nous accueille un renard, mais malheureusement, nous n’avons rien à nourrir. Prendre la ferme le long du ruisseau Savara, puis le sentier 1 qui monte dans la forêt avec un millier de tours et se poursuit sur la pente raide encore partiellement couvert par le Nevai entre les pierres et la prairie alpine maigre. La vue splendide sur le Monciair, du Ciarforon et plus sur la Tresenta nous accompagne à notre droite jusqu’au Rifugio Vittorio Emanuele.

Courte pause à la fronde et mettre les crampons et nous entrons dans le champ de neige qui couvre le Pietraia et que plus sur deviendra glacier. La pente augmente, le rythme ralentit, nous procédons dans la direction du soleil; Nous montons sur le côté à l’ombre pour atteindre un plateau; Grimpant encore quelques bosses, nous arrivons à l’arrière de l’âne, point de l’Union avec la trace qui s’élève de la cabane Chabod, près de la Becca de Moncorvé. Le temps change, le ciel s’assomme, le brouillard s’élève. Nous rencontrons d’autres cordates qui descendent et quelques alpinistes de ski. Des étirements abrupts alternant avec l’autre moins fatigant font une large courbe vers la gauche et avec un dernier effort nous traversons vers l’est la pente qui passe à la base du sommet du roc, soumet la bergshrund terminale. La piste est signalée par quelques drapeaux du parc du Grand Paradise.

Une courte crête sur le glacier et Roccette nous conduisent à 20 mètres de la Madonnina. Maintenant, nous devrions naviguer sur une corniche exposée à arriver à une sculpture et l’escalade sur un rocher, nous arriverons à la statue, mais, après avoir attendu notre tour prendre quelques photos et admirer le paysage, nous décidons d’abandonner, ce n’est qu’un voyage à formation. Salutations et Merci à la Madonna et puis nous commençons à descendre à la vallée.

Nous revenons la semaine après et cette fois la journée est merveilleuse: le bleu du ciel clair, le blanc éblouissant du glacier, excellente visibilité à 360 °.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *